Surf au JO

Le Surf aux Jeux Olympiques, en vue pour 2024

Le surf aux Jeux Olympiques en 2024 ? On s’en rapproche de plus en plus. Après tout, voir les surfeurs de demain porter la flamme olympique et se disputer les différentes médailles dans des vagues artificielles de 2m semble plutôt tentant…

le surf aux jeux olympiques

La nouvelle piscine à vagues peut être présente aux JO 2024…

Plusieurs tentatives de participation

L’International Surf Association (ISA) soumettra une nouvelle fois sa demande pour que le surf participe aux jeux olympiques de 2024. En effet, une demande avait été soumise pour les JO de 2016 et 2020. Cependant, à cette époque le surf n’avait pas été retenu. Principalement en raison des lacunes technologiques entourant la création de vagues artificielles.

Pourquoi peut on espérer voir le surf aux Jeux Olympiques 2024

Un sport en pleine expansion

Fernando Aguerre, le président de l’ISA en est convaincu : le surf fera un jour son apparition aux Jeux Olympiques. En effet, le surf dispose d’atouts uniques comme la performance, l’universalité de sa pratique, la jeunesse et la croissance de son industrie mondiale, qui apporterait enthousiasme, valeur et amusement aux Jeux Olympiques.

L’ISA représente aujourd’hui une centaine de pays membres sur les 5 continents. Sa popularité en pleine expansion ces dernières années sur des nouveaux territoires montre que le surf est un sport universel, qui peut être pratiqué partout et par tout le monde.
Si vous aussi vous souhaitez découvrir ce sport tant convoite, rendez vous sur notre site. En effet, SSS Phuket propose des cours de surf pour tous les niveaux dans les plages paradisiaques de la Thaïlande.

La Wavegarden

Mais la vraie révolution qui pourrait changer l’avenir du surf aux jeux olympiques est la piscine à vagues. Cette nouvelle technologie appelée la WaveGarden permet de surfer n’importe où et pas seulement sur les mers et océans. Cette piscine à vagues d’une onde de deux mètres de haut et d’une longueur de 120 mètres pourra bientôt générer des vagues de 6 pieds toutes les 60 secondes. Le Wavegarden est rentable, peu gourmand en énergie, tout ce dont vous avez besoin comme espace, et c’est une vague parfaite. C’est quelque chose qu’il est possible de dupliquer partout dans le monde. Un argument de poids, puisque c’est entre autres la difficulté de produire des vagues de qualité et à moindre coût qui avait poussé le CIO à recaler le surf pour les JO de 2020.

Article inspiré du site SurfSession

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

huit + 5 =